Pourquoi c’est bizarre de rentrer?

Après avoir passé un an à l‘étranger ca fait trop bizarre de rentrer. C’est toi qui as changé énormément : tu apprends vivre tout seul, gérer les trucs, les problèmes ;  tu parles une autre langue, tu fais la connaissance avec des gens super intéressant ; tu commences de

finalement réuni avec mes frères =)

voir la vie d’un autre perspective, d’un autre angle. Et la une année s’écoule et on rentre en Allemagne. Tu penses : «rien n’a changé ici». Bon bien sûr il y a quelques trucs : mon petit frère est grandi et a presque ma taille (mais pas encore ma force 😉 ) (ca fait bien 7 mois je l’ai pas vu et il a 17ans – la c’est clair qu’il a changé). Puis : mon groupe de mon club d’athlétisme n’existe plus. A cause d’un manque d’entraineurs, ce n’était plus possible de continuer et tous me anciens pots d’entrainement se sont arrêtés ou le font dans un autre club. Quand même triste =(. Après c’est aussi ma ville, qui a changé. Il ya maintenant des magasins j’ai jamais vu, ou des ruines de magasins dans lesquelles j’avais fait mes achats il y a un an.  Mais à part des points la, il n’y a pas d’autres grandes changements. Mes parents sont comme

ils m'ont manqué =)

toujours. Mes copains sont comme toujours. Les lézards chez nous sont comme toujours 😛 … Et ca c’est vraiment bizarre. On a le sentiment d’avoir avancé avec des grands pas pendant cette année en France: on a fait plein des trucs superbes, on s’est lié amitié avec des gens génial, on a vécu des moments inoubliable et on a vraiment profité d’être en France de faire ce que tu as envie de faire, de voyager  et de découvrir la France.  Mais les autres, les parents, les amies, on les retrouves comment ils étaient… et moi, j’aime bien. Comme ca, je les connais déjà il y a des longues années, et ca fait du bien de pouvoir parler allemand, d’être compris directement ou de pouvoir partager des pensées comme ils sont et pas comme ils deviennent à cause des difficultés de traduction. Mais en même temps, ca me manque aussi : le défi de

il faut pas lui sous-estimer 😀

s’exprimer dans une autre langue. Le défi des gérer tous les trucs facile ou difficile en français. Le défi de comprendre les gens qui parlent. Le défi de devoir traduire des mots tu n’as jamais entendu parler.  Et tout ca, ca va énormément me manquer. Les amies, la ville de Castres, les volontaires, les animateurs, les athlètes… ils ont tous « aider à construire une année extraordinaire » et je suis trop content et heureux d’avoir pu participer. A la prochaine =)

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s